Revue de livres

"La foi à l’épreuve" : une comparaison islam-christianisme sans langue de bois

Chawkat Moucarry est originaire de Syrie. Formé en France, aujourd’hui directeur des relations interreligieuses à Worldvision International, il publie La foi à l’épreuve, une comparaison islam-christianisme d’un point de vue évangélique. Une contribution pointue à un dialogue respectueux et franc.

« Sam et Salem », une BD à contre-courant

Peut-on parler de relations entre musulmans et chrétiens sans que des extrémistes de tous bords s’emparent du débat et dressent une communauté de foi contre l’autre ? Oui, répond en substance Jôli, l’auteur de cette BD, à condition de privilégier l’amitié sur la défense d’idéologies rigides et d’accepter de rire un peu de soi-même. A découvrir !

Géographie coranique: Enquête et évaluation des références géographiques dans le Coran

Pour la plupart des musulmans, la foi est davantage définie par l’orthopraxie que par l'orthodoxie. Au cœur de leur pratique se trouvent les cinq piliers de l’islam et, en particulier, la Salat qui, chaque jour à travers le monde, réunis des millions de musulmans priant en direction de La Mecque.

Pourquoi la prière musulmane met-elle l'accent sur la Mecque? Parce que, de toute évidence, c'est là que l'Islam a commencé et que la Ka'ba et sa pierre noire ont toujours été, depuis l’époque de Mahomet ! Tout le monde sait cela, n'est-ce pas? Il faut pourtant noter qu’il y a dans l’islam beaucoup de choses que nous tenons pour acquises mais très peu qui soient vraiment documentées. Les historiens ont compris depuis longtemps que des questions très importantes se posent à propos de la Mecque.

Between Naivety and Hostility (Entre naïveté et hostilité)

Chrétiens musulmans

Si les éditeurs de ce livre sont très conscients de l’hostilité que suscite l’islam en Grande-Bretagne et montrent comment y porter remède, ils n’hésitent pas pour autant à parler des problèmes réels que soulèvent l’islam radical et son expression politique, l’islamisme. A ce propos, ils rappellent que, bien que la Grande-Bretagne ne doit pas être considérée comme une nation chrétienne, toutes ses institutions, ses lois et ses valeurs fondamentales sont substantiellement redevables à l’héritage judéo-chrétien qui soutient l’idée de dignité humaine, d’égalité et de liberté. Il ne faut donc ni diaboliser l’islam, au risque de ne plus pouvoir entrer en relation avec les musulmans, ni en ignorer les aspects dangereux, au risque de brader les valeurs judéo-chrétiennes qui fondent nos sociétés ouvertes.

Le niqab augmente-t-il les chances d'une musulmane d'aller au paradis?

Nikab et paradis

Cette histoire[1] n’est pas l’histoire de toutes les femmes musulmanes, même si un nombre croissant d’entre elles peuvent peut-être s’y reconnaître. Cette histoire est celle d’une femme, née en France, pieuse dès son enfance et élevée dans la conscience d’appartenir à la communauté arabo-musulmane. Très jeune, elle accepte fièrement la séparation culturelle et religieuse qu’on lui inculque vis-à-vis des « Français ». Mais elle décide d’apprendre un métier, bien que toute sa famille lui répète qu’une fille n’a pas besoin de ça puisque son rôle sera de tenir sa maison pour son mari et d’élever ses enfants. A l’époque, elle ne se voile pas et ressent une immense satisfaction lorsqu’elle décroche son premier emploi dans une grande entreprise.

Syndiquer le contenu