Fondamentalisme

Trois personnalités majeures de l’islam sunnite confirment la condamnation de l’apostat

Né à Cordoue en 1126 dans une famille musulmane andalouse, Averroès a été un philosophe, théologien, juriste et médecin de langue arabe. On considère qu’il est un des plus grands penseurs et philosophes musulmans. Il exerça les fonctions de grand Cadi (juge suprême) à Séville, dans l’Espagne musulmane. On lui doit le livre Bidayat Al Mujtahid wa Nihayat Al Muqtasid, disponible en anglais sour le titre « The distinguished Jurist Primer ».

 

Poème à la mémoire des victimes de DAECH

Honte à vous qui servez l’ogre insatiable qui, déjà, a dévoré vos âmes !

Honte à vous qui croyez servir votre dieu en assassinant, brûlant, décapitant, spoliant, tous ceux qui n’adhèrent pas à votre crédo ténébreux.

Honte à vous qui vous servez d’enfants pour commettre vos crimes !

Honte à vous qui offrez en sacrifice vos propres enfants à l’ogre à qui vous avez vendu vos âmes.

 

Sachez qu’il y a encore dans le monde, partout dans le monde, des hommes et des femmes qui ne vous craignent pas.

Quel avenir pour l'Irak?

Les chrétiens d'Orient ont une histoire deux fois millénaire. Leur influence sur la culture arabe a été profonde jusqu'à aujourd'hui. Les épurations ethniques menées en Syrie et en Irak par l'Etat islamique pourraient annoncer la disparition de la présence chrétienne et la fin d'une certaine diversité culturelle dans cette région. Ce danger très réel ne peut rester sans réponse. Mais suffira-t-il de remporter une victoire militaire contre l'EI pour restaurer cette présence et cette diversité?

Le prosélytisme musulman - Da'wah - en Afrique

Au cour des dernières années, l’Islam s’est rapidement propagé en Afrique. Comme dans bien d’autres pays, son expansion au Nigéria a été principalement soutenue par du personnel et des financements étrangers. Il y a une dizaine d’année, le Prof. Obiora Ike a donné l’interview suivant au « Institut für Islamfragen». Ses propos permettent de mieux comprendre dans quel contexte des groupes tels que Boko Haram sont nés et en quoi leurs actions actuelles sont l’expression d’un islam hégémonique et intolérant.

L'islam pratique-t-il la "mission" et la "conversion"?

Au cours des siècles passés, les musulmans ont accusé les missions chrétiennes d’ « acheter les conversions ». Cette accusation est encore très répandue aujourd’hui. Même si beaucoup de musulmans nient que l’Islam pratique la « mission », cela ne signifie pas que des efforts ne sont pas faits pour promouvoir l’Islam et forcer à la conversion. Tout d’abord, il y a,  en beaucoup d’endroits, des reliquats de la règle de la Dhimma, sorte de règle discriminatoire pour la tolérance des minorités religieuses qui, au cours des siècles de domination musulmane, a conduit les fidèles d’autres religions à la conversion.

Le suicide, le martyre et le jihad dans le Coran, la théologie islamique et la société

« Quiconque tuerait une personne non coupable d'un meurtre ou d'une corruption sur la terre, c'est comme s'il avait tué l'humanité entière. Et quiconque sauve une vie, c'est comme s'il sauvait l'humanité entière. » (Sourate 5:32).

L'islam cautionne-t-il la violence ? Ce verset de la 5° sourate du Coran, qui fait écho presque mot pour mot à des passages de la Mishna et du Talmud faisant référence à Israël, est fréquemment cité dans les récents débats autour des attentats-suicide dans l'islam. Est-il la preuve que l'islam interdit de tels attentats ? Les attentats-suicide perpétrés presque quotidiennement ces dernières années par des extrémistes qui se réclament de l'islam pour justifier leurs actes posent la question : l'islam est-il une religion intrinsèquement violente ou une religion de paix ? Les réponses des musulmans eux-mêmes à cette question divergent.

Musulmans en France: quelles responsabilités pour les chrétiens?

Dans le cadre de la consultation qui a eu lieu les 9 et 10 février 2009 sur le thème ”La mission de l’Église dans une société multiculturelle”, nous avons animé un atelier sur ”Église et Islam : Musulmans en France”. Vu le temps qui nous était imparti, nous avons choisi de nous concentrer sur les musulmans originaires d’Afrique du Nord[1]. Nous nous sommes tout particulièrement intéressés à ce qu’on appelle ”la seconde génération”, cette catégorie de personnes qui fait parler d’elle d’une manière forte depuis les années 1980. Mais pour bien comprendre ce mouvement des beurs, il faut remonter aux années soixante et soixante-dix où toute une population nord-africaine s’est mise en marche vers la Métropole. Ajouter à cette vague d’immigration de la première heure, une autre vague lors de ces deux dernières décennies (1990-2000) due au terrorisme qui a poussé un bon nombre d’algériens à immigrer en France.

Conviction et tolérance: peut-on faire sans?

En réponse aux menaces que des groupes islamistes et salafistes font peser sur certains pays d’Europe, des groupes d’insurrection « chrétiens » se constituent en secret et s’entraînent pour « combattre la prise du territoire par les musulmans ». Bien qu’irréductiblement opposés, ces deux types de groupes se ressemblent comme des frères jumeaux et ont au moins deux caractéristiques en commun : ils haïssent la démocratie et défendent le droit exclusif de leur "religion" à prendre le contrôle d’aires géographiques déterminées.

Fondamentalisme islamique: raisons théologiques et historiques

Fondamentalisme islamique

Le nombre d’attentats commis au nom de convictions religieuses dans le monde ne cesse d’augmenter. Il s’avère que leurs auteurs ne sont pas toujours des illuminés pour lesquels le recours à l’extrémisme est le seul moyen d’exister dans la société. Leur engagement est fondé sur une théologie qui tire sa force aussi bien de textes coraniques que de l’histoire musulmane, à commencer par la vie de Mohammad. Après examen de la notion de jihad dans la théologie classique et fondamentaliste, l’auteur propose une présentation qui se veut objective des raisons théologiques et historiques du jihad, avant d’inviter le lecteur à ne pas céder à la tentation de voir derrière tout musulman un fondamentaliste potentiel et d’encourager à un dialogue vrai, sincère et porteur avec le musulman, notre prochain.

Parfum de jasmin sur la place Tahrir

Printemps Arabe

« Ce qui arrive dans les pays arabes est un véritable miracle » ! Qu’Alain Finkielkraut, philosophe athée, s’exprime ainsi à propos du « printemps arabe », dit bien le caractère totalement imprévisible et stupéfiant des évènements qui ont secoué la Tunisie puis l’ensemble du Maghreb et du Moyen-Orient. Ce « prodige », relayé et magnifié par les médias, terrifie aujourd’hui d’autres chefs d’Etats arabes et préoccupe très sérieusement des pays proches comme l’Iran ou beaucoup plus éloignés comme la Russie et la Chine. En Europe, les images qui nous sont venues de téléphones portables, puis d’Al-Jazira, nous ont fait vivre en temps réel l’euphorie de ces révolutions. Mais qu’avons-nous vu ?

Syndiquer le contenu