Comparaison entre islam et christianisme

"La foi à l’épreuve" : une comparaison islam-christianisme sans langue de bois

Chawkat Moucarry est originaire de Syrie. Formé en France, aujourd’hui directeur des relations interreligieuses à Worldvision International, il publie La foi à l’épreuve, une comparaison islam-christianisme d’un point de vue évangélique. Une contribution pointue à un dialogue respectueux et franc.

« Sam et Salem », une BD à contre-courant

Peut-on parler de relations entre musulmans et chrétiens sans que des extrémistes de tous bords s’emparent du débat et dressent une communauté de foi contre l’autre ? Oui, répond en substance Jôli, l’auteur de cette BD, à condition de privilégier l’amitié sur la défense d’idéologies rigides et d’accepter de rire un peu de soi-même. A découvrir !

Importance et rôle de la mosquée

Le mot arabe pour mosquée, masjid, dérive d’une racine de trois lettres s-j-d qui a le sens de prosternation. La mosquée est donc l’endroit où l’on se prosterne devant Dieu. Les mosquées sont aussi souvent désignées sous le terme de beit Allah, « maison de Dieu ». Cela est particulièrement vrai de la mosquée principale de La Mecque et de deux autres mosquées importantes, celles de Médine et de Jérusalem.

Qui est Dieu dans le Coran? (2ème partie)

Allah a placé l’humanité sur la terre comme « disciples » ou « représentants » (en arabe khalifa) et, pour la courte durée de leur vie, leur a confié des biens terrestres, leur a donné autorité sur eux, leur a permis de prospérer mais leur réclame des comptes à la fin de leur vie sur la façon dont ils ont géré ces choses et s’ils ont reconnu en Allah le donateur de toutes choses. On peut clairement lire dans le Coran que c’est la volonté d’Allah qu’il y ait des riches comme des pauvres dans le monde.

Qui est Dieu dans le Coran? (1ère partie)

Le Coran ne contient aucun passage proposant une description systématique des attributs de Dieu. En arabe, il est appelé « Allah » ce qui signifie simplement « Le Dieu ». Dieu ne se présente pas lui-même dans le Coran comme il le fait dans l’Ancien Testament par ces paroles « Je Suis celui qui Suis » (Exode 3 :14, Segond 21) mais il demeure caché, mystérieux. Il est complètement séparé de sa création et ne peut absolument pas être comparé à un de ses êtres créés car « Il n’y a rien qui Lui ressemble » (Sourate 42,11).

Musulmans et chrétiens ont-ils les mêmes raisons d'espérer?

Musulmans et chrétiens affirment tous deux avoir une « espérance ». Mais en quoi consiste-elle et sur quoi est-elle sensée déboucher ? Présentation et comparaison en quelques questions.

Le pardon de Dieu en Islam

Dans cet article, Chawkat Moucarry invite le lecteur à une étude comparée des conditions du pardon de Dieu telles qu'elles sont énoncées dans le Coran et dans la Bible. Les passages bibliques à consulter sont mentionnés entre parenthèse​s, après la référence des passages coraniques.

 

Il y a dans le Coran de nombreux textes qui évoquent le pardon divin sous des angles différents. Il est important de considérer ces textes dans leur ensemble pour se faire une idée juste de l’enseignement islamique sur ce sujet.

La Bible et les autres livres religieux

Pourquoi plusieurs religions se réclamant de la Bible ne sont-elles pas d’accord entre elles ? La Bible est source d’inspiration pour plusieurs courants de pensée. Outre certaines religions, nombreuses sont les sectes qui disent se fonder sur la Bible. Mais ici, on se focalisera sur les trois religions dites monothéistes :  judaïsme, christianisme et islam. En effet, elles ne sont pas d’accord sur tout, en particulier sur l’essentiel dans une approche chrétienne, à savoir la place accordée à Jésus-Christ. Pourtant elles se réfèrent toutes les trois à la Bible, chacune à sa manière. Comment expliquer cela ?

En quoi la Bible est-elle différente des autres livres religieux ?

Chaque religion met en valeur son (ou ses) « livres sacrés » : c’est le cas du christianisme pour la Bible, de l’islam pour le Coran, ou encore des religions orientales, comme l’hindouisme pour les Veda et le bouddhisme pour les « quatre nobles vérités ». La question posée ici est de savoir ce qui différencie la Bible de tous ces autres livres religieux.

D’abord, nous allons voir comment ces textes se présentent eux-mêmes, avant de s’arrêter sur quelques différences entre les deux livres des religions mono- théistes, la Bible et le Coran.

 

La "grâce divine" dans la Bible et le Coran

Le concept biblique de «grâce» a plusieurs significations qui ne sont plus vraiment comprises en dehors de l'Eglise. Le terme a été dépouillé de ses sens en français, et son utilisation actuelle ne couvre pas les multiples significations du terme biblique. Et pourtant, la grâce est un concept biblique fondamentale qui distingue la foi chrétienne de toutes les autres religions.  En effet, le concept de "grâce" de Dieu est-il présent dans le Coran et l’islam? Si oui, quelles en sont les similitudes et les différences avec le concept biblique? Et partant de ces similitudes et différences, quels sont les points de contact possibles pour transmettre le message biblique de la grâce aux musulmans?

Syndiquer le contenu