Chrétiens

Bible et Coran : deux livres, deux messages ?

Face à l’irruption quasi quotidienne de la violence djihadiste dans les médias, face aux récents attentats commis au nom du « Prophète », beaucoup se demandent quel rapport ont ces actes avec l’islam. La réponse communément donnée par les autorités religieuses musulmanes est qu’ils n’en ont pas. Mais une telle affirmation soutient-elle l’examen ? C’est justement ce que nous voudrions vérifier en comparant Coran et Bible sur plusieurs points fondamentaux.

"La foi à l’épreuve" : une comparaison islam-christianisme sans langue de bois

Chawkat Moucarry est originaire de Syrie. Formé en France, aujourd’hui directeur des relations interreligieuses à Worldvision International, il publie La foi à l’épreuve, une comparaison islam-christianisme d’un point de vue évangélique. Une contribution pointue à un dialogue respectueux et franc.

« Sam et Salem », une BD à contre-courant

Peut-on parler de relations entre musulmans et chrétiens sans que des extrémistes de tous bords s’emparent du débat et dressent une communauté de foi contre l’autre ? Oui, répond en substance Jôli, l’auteur de cette BD, à condition de privilégier l’amitié sur la défense d’idéologies rigides et d’accepter de rire un peu de soi-même. A découvrir !

Les islamistes sont-ils victimes « d’épouvatables amalgames » ?

 

Il est parfaitement légitime de crier à l’injustice quand on est injustement traité et de dénoncer le mensonge quand les faits sont dénaturés. Mais le livre « Vaincre le totalitarisme islamique » que H. Ramadan attaque violemment dénature-t-il vraiment les faits à propos de l’islamisme et promeut-il un traitement injuste des musulmans ? (LT, 12.12.2016). Ces questions méritent examen.

Y a-t-il une bonne manière d'user de la "liberté d'expression"?

On sait depuis longtemps que la République est la religion de l’Etat français et que ses trois commandements fondamentaux sont inscrits au fronton de tous ses bâtiments publics. Lors de la grand-messe du 11 janvier, humoristes, artistes et hommes politiques nous ont donc exhortés, au nom de la République, à préserver et incarner «l’esprit Charlie» et à faire de la «pensée libre» une cause nationale. Ce fut un grand moment de «spiritualité républicaine» où il a surtout été question de «liberté» et de «fraternité».

Les chrétiens iraquiens appellent au secours

Le Réseau évangélique suisse (SEA∙RES) est horrifié des rapports qui parviennent d’Iraq et en particulier de Mossoul, où les combattants de « l’Etat islamique » (EI) procèdent à un nettoyage religieux inouï. Ces actes constituent probablement des crimes contre l’humanité, a déclaré un peu plus tôt cette semaine Ban Ki-Moon, secrétaire général de l’ONU, très inquiet de ces développements.

Le prosélytisme musulman - Da'wah - en Afrique

Au cour des dernières années, l’Islam s’est rapidement propagé en Afrique. Comme dans bien d’autres pays, son expansion au Nigéria a été principalement soutenue par du personnel et des financements étrangers. Il y a une dizaine d’année, le Prof. Obiora Ike a donné l’interview suivant au « Institut für Islamfragen». Ses propos permettent de mieux comprendre dans quel contexte des groupes tels que Boko Haram sont nés et en quoi leurs actions actuelles sont l’expression d’un islam hégémonique et intolérant.

Peut-on concilier liberté religieuse et paix sociale?

Comment comprendre les tensions actuelles autour des signes religieux ? Pourquoi les demandes que font certains musulmans au nom de la liberté religieuse suscitent des réactions alarmées de la part d’autres personnes qui, par ailleurs, regardent la liberté religieuse comme un fondement essentiel de notre société ?

Pour commencer d’élucider cette apparente contradiction, il faut s’intéresser à la compréhension que les uns et les autres ont de la liberté religieuse.

Musulmans et chrétiens ont-ils les mêmes raisons d'espérer?

Musulmans et chrétiens affirment tous deux avoir une « espérance ». Mais en quoi consiste-elle et sur quoi est-elle sensée déboucher ? Présentation et comparaison en quelques questions.

Témoigner de sa foi à un musulman: possible sans offense inutile?

Le prophète Jésus a clairement ordonné à ses disciples d’annoncer sa Parole à tous les peuples de la terre. Il n’est donc pas concevable que ses disciples se taisent. Mais, à toutes les époques, les disciples de Jésus ont eu à éviter deux extrêmes : la timidité, qui peut paralyser le témoignage et l’arrogance, qui peut blesser la personne à qui est destiné ce témoignage. La nécessité de trouver et maintenir un équilibre entre ces deux extrêmes est d’autant plus importante que la situation des chrétiens actuellement persécutés en pays musulmans peut inciter certains chrétiens à adopter envers les musulmans vivant en Occident une attitude plus inspirée par la peur et le ressentiment que par la paix et la grâce. Le texte collectif[1] qui suit fait plusieurs recommandations de conduite dont chacun pourra librement s’inspirer dans ses relations avec voisins, collègues et amis musulmans.

Syndiquer le contenu