Trois personnalités majeures de l’islam sunnite confirment la condamnation de l’apostat

Né à Cordoue en 1126 dans une famille musulmane andalouse, Averroès a été un philosophe, théologien, juriste et médecin de langue arabe. On considère qu’il est un des plus grands penseurs et philosophes musulmans. Il exerça les fonctions de grand Cadi (juge suprême) à Séville, dans l’Espagne musulmane. On lui doit le livre Bidayat Al Mujtahid wa Nihayat Al Muqtasid, disponible en anglais sour le titre « The distinguished Jurist Primer ».

 

Averroès, grand Cadi de Séville

Dans le tome II, Averroès confirme que le droit musulman condamne l’apostat à la peine   capitale :

 

At-Tayeb, imam d’Al Azhar

L’imam d’Al Azhar, le centre le plus prestigieux de l’islam sunnite, présente la position officielle du sunnisme sur l’apostasie. Il explique comment l’islam considère les libertés fondamentales telles qu’elles sont définies par la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme. Parmi ces libertés, l’islam contemporain s’inquiète particulièrement de la liberté religieuse qui serait accordés aux musulmans. Pour At-Tayeb, cette liberté consisterait à reconnaitre le droit aux musulmans d’abjurer leur foi, liberté qu’il exclut absolument..

https://drive.google.com/file/d/0B7wysq7tQQeea2IwTDBCczZNc1k/view?usp=sharing

https://drive.google.com/file/d/0B7wysq7tQQeedFlGcGJQRW8yMzg/view?usp=sharing

 

 

Youssef Al-Qaradhawi, président de Centre européen de la fatwa

Dans la vidéo ci-dessous, le cheikh Youssef Al-Qaradhawi explique que « sans la condamnation à mort des apostats, l’islam aurait disparu » :

https://drive.google.com/file/d/0B7wysq7tQQeeMnVCUHRqcFgyOFk/view?usp=sharing